Les modalités d’exercice du pouvoir dans une structure juridique

Même s’il n’a pas la volonté de base de s’associer, l’entrepreneur doit arbitrer entre différentes formes juridiques : l’EI, l’EURL ou la SASU. Si le dirigeant/président, envisage de s’associer, le critère déterminant et prioritaire sera de savoir s’il accepte de partager son pouvoir de décision et quelle importance il attache à la personne des associés.

A cet égard, l’avantage de la SAS par rapport aux autres est la grande liberté qu’elle laisse pour rédiger les statuts, donc organiser la vie sociale.

Pour rappel, en étant seul donc en EI, EURL ou SASU, vous avez une maitrise totale de votre pouvoir de décision.
Le partage du pouvoir de décision peut se faire dans une SNC, une SARL, une SAS et une SA. Dans une SNC, un associé est égal à une voix alors que pour la SARL, la SAS et la SA, le nombre de voix est proportionnel au montant du capital.

Les modalités d’exercice du pouvoir dans une structure juridique
5 (100%) 3 votes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *