2021: année rebond dans la création d’entreprises

Partagez nos contenus

Durant ce premier trimestre de 2021, le nombre de créations d’entreprises repart à la hausse un an après le début de la pandémie mondiale. On compte 364 835 entreprises créées, soit une croissance de 71,2% pour ces quatre premiers mois de 2021.

Ce trimestre s’inscrit dans la tendance haussière observée tout au long de l’année précédente à la suite du premier confinement ; +21% au T3 2020, +16% au 14 2020. Cependant, cette hausse s’explique en partie par un effet de base lié à l’effondrement des créations d’entreprises l’année précédente dû à l’arrêt brutal des activités en mars 2020. En effet, le taux anormalement bas du nombre de créations sur la même période en 2020 en raison du premier confinement implique une très grande hausse ce trimestre en comparaison avec le précédent à la même période.

Ainsi, comme présenté sur ce graphique, une hausse nettement significative s’observe au cours de ce premier semestre.

Tendances sectorielles

Au début de cette année 2021, la création d’entreprises augmente de manière significative par rapport à la même période de 2020 dans tous les secteurs, excepté le secteur des arts, spectacles et activités récréatives.

Les créations d’entreprises individuelles sous le statut microentrepreneur augmentent de manière exponentielle et atteignent une hausse de 82,7%, une croissance très élevée se fait aussi remarquer pour la création de sociétés et d’entreprises individuelles classiques, avec respectivement 59,8% et 36% d’augmentation.

La dynamique entrepreneuriale continue sur la même lancée que les trimestres précédents avec un développement plus particulier dans les secteurs du transport et de l’entreposage qui représente le secteur contribuant le plus à cette hausse globale avec +31 200 créations, soit une contribution de +19,1 points. Au sein même de ce secteur, c’est dans les « autres activités de poste et de courrier » que la hausse est la plus importante (+30 000 créations lors du premier trimestre par rapport au même trimestre auparavant). De plus, depuis mi-mars 2021, la procédure de codification de l’activité économique des nouvelles entreprises a été actualisée dans le répertoire Sirène, les entreprises dans le secteur de la livraison de repas sont désormais attribuées dans le secteur « autres activités de poste et de courrier », tandis que certaines étaient auparavant classées à tort dans les activités de restauration rapide, ainsi expliquant en partie une hausse si importante dans ce secteur. De plus, l’accélération des activités de livraison à domicile dû à la crise sanitaire a elle aussi permit un développement du secteur.

C’est dans les secteurs de la restauration et le commerce de gros que l’on observe également une forte contribution à la hausse globale.

D’autre part, tous les secteurs restants dont le nombre de créations progresse sur la courte période sont en accélération par rapport à leur tendance longue d’avant crise. Seul le secteur des arts, spectacles et activités récréatives subit une récession : -16% par rapport au T1 2020.

Zoom sur le mois d’avril

En avril 2021, l’ensemble des entreprises créées tous types confondus rebondit (+1,8% après une légère baisse en mars de -0,6%). Sont en hausse à la fois les immatriculations de microentrepreneurs (+0,8%) ainsi que les créations d’entreprises classiques (+ 3,8%).

Les créations d’entreprises durant ce mois-ci suivent une tendance haussière notamment dans les secteurs de l’information et de la communication (+10,6%), dans l’industrie manufacturière (+9,8%), dans le soutien aux entreprises (+9,2%) et les activités financières et d’assurance (+ 9,0%).

Sources : Insee, BPI France

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *